La CNL 38 - La Confédération Nationale du Logement de l’Isère

La CNL 38 - La Confédération Nationale du Logement de l’Isère
Les bureaux la CNL Isère sont ouverts sur rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.
La CNL 38 : 6 rue Berthe de Boissieux - 38 000 Grenoble Tél. : 04 76 46 30 94 - Fax : 04 76 47 54 06 email : lacnl38 wanadoo.fr

 
Enregistrer au format PDF
Intervention de Francois FAUCI, administrateur CNL ACTIS

La CNL vote CONTRE les AUGMENTATIONS DE LOYERS

Intervention de Francois FAUCI, administrateur CNL ACTIS

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur Général, Mesdames Messieurs les administrateurs, Mesdames, Messieurs,

Nous sommes réunis ce jour pour décider des augmentations de loyer pour l’année 2010.
Notre organisme a augmenté les loyers de 2,37 % en 2008 et de 3,8 % en 2009.

Dans un contexte de crise économique et sociale, toute nouvelle hausse des loyers aggravera la situation sociale des familles. Avec l’augmentation du coût des énergies, les charges locatives ne cessent de progresser. Avec l’application du nouveau décret sur les charges de gardiennage la charge « logement » va augmenter et ainsi réduire le pouvoir d’achat des familles en les amenant à de nouveaux sacrifices.

Cette montée en régime de la charge logement devient insupportable pour un nombre encore plus grand de locataires. D’autant que l’abaissement de 10,3 % des plafonds de ressources aura comme conséquence, au 1er janvier 2010, une hausse du SLS pour les locataires déjà assujettis, et son application aux locataires qui étaient jusqu’alors exonérés.

Vous le savez, la précarité gagne du terrain, les difficultés pour les familles s’aggravent conduisant à un niveau de paupérisation extrême. Il ne s’agit pas de faire du misérabilisme mais de regarder la réalité telle qu’elle est, et de prendre ce niveau de difficultés à sa juste valeur.

C’est ainsi que notre organisation, la CNL Isère et ses administrateurs persistent à demander : • Un véritable engagement financier de l’état pour le logement social, tant pour la construction neuve que pour l’amélioration ou les réhabilitations • Que les économies générées par la baisse des intérêts des emprunts soient prioritairement affectées à la compensation de fortes hausses des loyers • La revalorisation conséquente et immédiate de l’APL et de l’AL • Des exonérations fiscales (TFPB, TVA, Taxe sur les salaires).

Comme tous ici, nous sommes attachés au logement social et à ses missions mais dans le contexte économique et social actuel, une priorité s’impose, celle de ne pas gréver le budget des locataires.

Aussi, c’est solennellement qu’au nom des locataires, les administrateurs CNL vous demandent de ne pas voter l’augmentation des loyers proposés pour 2010, d’autant que l’IRL du 3è trimestre est de 0,32 %.

FAUCI François C.A. ACTIS du 20 octobre 2009


calle

calle